Vol. 3, No. 1, - Décembre 2017

Menu Le magazine électronique du Réseau ÉTS,
l'association des diplômés de l'École de technologie supérieure
Actualité

Être positif est, à mon avis, un acte de rébellion moderne. C’est dire haut et fort, envers et contre tous : non, je ne me résigne pas! Je crois qu'on peut faire mieux!

La vie en rose

 0

Éditorial

Par Brigitte Boucher, rédactrice en chef

Dans ma cuisine, une grande ardoise est accrochée au mur. On y trouve principalement la liste d’épicerie, les rappels de rendez-vous et les gribouillis de ma fille. Un matin, les yeux encore à demi ouverts et avec comme seul objectif d’atteindre la cafetière, je remarque que tout a été effacé sur le tableau familial et qu’un nouveau texte remplace l’huile d’olive à acheter et le prochain rendez-vous chez le dentiste. C’est une liste, toute simple, intitulée « Les choses que j’aime le plus à propos de toi »… Figée par l’émotion, je lis et relis ces petits mots doux.

Dans le tourbillon du quotidien, entre les exigences du boulot, les obligations liées à la famille et tout le reste, mon conjoint a pris le temps de s’arrêter et d’observer ce qu’il aime de moi. Il ne dit pas que je suis parfaite, loin de là (de toute façon, il sait très bien que je ne le suis pas). Il a seulement fait abstraction de ce qui est un peu plus moche pour mettre l’emphase que sur ce qu’il y a de beau entre nous. Et ça fait du bien!

Pourquoi ne pas porter ce même regard sur tout ce qui nous entoure? On parle abondamment d’austérité, de récession, de marasme économique, de tout ce qui s’écroule, de tout ce qui ne va pas. Ça existe, c’est vrai. L’idée n’est pas de nier la réalité, mais bien d’élargir notre regard pour voir aussi, dans une aussi grande mesure, ce qui va bien, ce qui est beau, ce qui est porteur d’espoir.

Être positif est, à mon avis, un acte de rébellion moderne. C’est dire haut et fort, envers et contre tous : non, je ne me résigne pas! Je crois qu’on peut faire mieux! Dans ce numéro du Trait de génie, on rencontre des rebelles de toutes sortes. D’abord, on dresse un portrait économique du Québec pour remettre les pendules à l’heure et dire que, finalement, ça ne va pas si mal. Ensuite, on propose des solutions pour redorer le blason du génie québécois, notamment avec l’entrepreneuriat et la place qu’on fait à la relève sur le marché du travail. On trouve également Jean-François Boland, un ingénieur inspirant à contre-courant, et on ouvre les mises en candidatures pour trouver les prochains Ambassadeurs ÉTS, nos diplômés qui font une différence dans la société.

Je ne porte pas de lunettes magiques. Je ne me parfume pas au patchouli et je ne fais pas de câlins aux arbres. Mais j’ai confiance en l’humanité et je crois sincèrement que la vie est belle. Je pratique avec ferveur la doctrine du « Happiness: sprinkle it everywhere! ».[i]

Et si nous faisions tous un effort conscient, tous les jours, pour être rebelle et voir la vie en rose?

[i] Traduction libre : le bonheur, saupoudrez-en partout!